Open All Night Index du Forum

Open All Night
Bruce Springsteen

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

En proie au doute:THE BEGUILED 1971 versus THE BEGUILED 2017

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Open All Night Index du Forum -> JUNGLELAND -> CINOCHE, THEÂTRE & SPECTACLES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
jipé


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2010
Messages: 1 191
Localisation: Bordeaux sud
Masculin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 4 Déc - 16:08 (2017)    Sujet du message: En proie au doute:THE BEGUILED 1971 versus THE BEGUILED 2017 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Les remake ne sont pas toujours des réussites au point qu'on se demande parfois
quelle était la motivation des réalisateurs.
 Là, je vous laisse vous faire une idée.




LES PROIES  (The beguiled)  -  Don Siegel  -  1971  -  USA


Clint Eastwood  -  Geraldine Page








LES PROIES
  (The beguiled)  -  Sofia Coppola  -  2017  -  USA


Colin Farrell, Nicole Kidman, Kirsten Dunst, Elle Fanning



La Guerre Civile.  Le sud est envahi. John McBurney est grièvement blessé à la jambe et perd son unité.
Amy, une sudiste de dix ans, le découvre gisant dans la forêt et parvient à le traîner jusqu'au pensionnat où elle est élevée.
Toutes les élèves sont partagées entre leur peur du yankee et leur attirance trouble pour cet d'homme.
Comprenant la situation, John s'exerce à séduire tantôt l'une, tantôt l'autre, mais, contraint par la menace,
il cède à la plus entreprenante et se fait surprendre...



J'ai ravivé ma mémoire en revoyant la version de Siegel.

La scène d'entrée de chacun des films est explicite. Siegel parsème le générique de photos d'époque,
les premières à montrer la violence et l'atrocité de la guerre, encore plus sauvage parce que civile.
Celui de Coppolla montre une petite fille chantonnant gaiement une marche militaire sudiste en se promenant
sous les immenses arbres, typiques des plantations du sud. La photo est superbe, le décor magique.
Toute la différence est là, à mon avis. L'histoire ne sera pas racontée de la même manière.
Coppolla nous fait entrer dans un monde feutré, où on apprend le français et on s'habille de manière très soignée.
Un court instant, on se croit chez Musset, puis chez "Barry Lyndon" de Kubrick, avec ces soirées à peine éclairées
sauf de bougies multiples. La guerre est peu présente et le marivaudage tourne mal très tardivement
parce que c'est quand même le destin de ce soldat, interprété correctement par Colin Farrell,
qui se comporte quasiment comme un gentleman, comme imprégné de son entourage,
entouré de nymphettes à peine perverses (!) dirigées par une directrice frustrée, belle, mais déterminée.

Siegel creuse davantage ses personnages qu'il rend plus complexes et tourmentés.
Le soldat n'est pas un enfant de coeur, c'est un manipulateur absolu.
Il y a une réelle hostilité, voire une haine sourde vis à vis de ce yankee de la part de ces femmes.
Une esclave noire est restée à la plantation, elle a une importance dans cette version.
Elle voit clair dans le jeu des protagonistes des deux bords.
La guerre est omniprésente, elle sous-tend une pression extérieure qui varie au fil de la couleur des uniformes
qui passent devant les grilles, suivant la tournure des combats.
L'atmosphère est plus tendue.

Je crois que ma préférence va à la version de 1971.
It's up to you....
***************************************************************
J'ai l'intention de vivre éternellement.
Pour le moment, tout se passe bien.
Revenir en haut
Phil
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 11 169
Localisation: VIENNE
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 4 Déc - 18:14 (2017)    Sujet du message: En proie au doute:THE BEGUILED 1971 versus THE BEGUILED 2017 Répondre en citant

Je ne peux être que d'accord avec toi JP! Mais quelle idée saugrenue a eu la fifille à son papa vigneron de refaire ce film quasi parfait de Don Siegel; je me suis copieusement ennuyé! Heureusement que les comédiens sont là! Même la photo esthétisante ne me convainc guère......De toute façon, je crois que je n'ai aimé aucun des films de la Sofia pauvre petite fille riche!
***************************************************************
"I just wanna say to the E Street Band: stay strong, remain emotionally open, stand together, and know that your millions of fans love you, and will always be grateful for what you’ve given us, whatever the future holds. I love you". SCOTT KEMPNER.
Revenir en haut
tehaut


Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 811
Localisation: Montreuil 93
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Déc - 18:22 (2017)    Sujet du message: En proie au doute:THE BEGUILED 1971 versus THE BEGUILED 2017 Répondre en citant

J'avais adoré le film de Siegel. Si la première scène donne une idée de la couleur du film, je pense que la différence entre les deux affiches est intéressante également.
Pour Don Siegel, les proies regardent une autre proie...
Pour Sofia Coppola, nous regardons les proies ? Mais elles que regardent-elles ?
Je ne suis pas très tenté d'aller voir le film.
***************************************************************
Se peut-il rien de plus plaisant qu'un homme ait le droit de me tuer parce qu'il demeure au-delà de l'eau,
et que son prince à querelle avec le mien, quoique je n'en aie aucune avec lui...

Pascal.
Revenir en haut
jipé


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2010
Messages: 1 191
Localisation: Bordeaux sud
Masculin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 4 Déc - 20:57 (2017)    Sujet du message: En proie au doute:THE BEGUILED 1971 versus THE BEGUILED 2017 Répondre en citant

Ah ! enfin des réponses sur le post cinéma !!

Petite anecdote sur le film de Coppolla:
A un moment, les filles chantent une chanson créée à l'époque de la Civil War qui s'appelle "Aura Lea".
L'air me disait quelque chose...et pour cause.
Presque un siècle plus tard, cette chanson populaire très bucolique a été ré-écrite avec des paroles
sans rapport avec l'originale et c'est un dénommé Elvis Presley qui la chantait dans son premier film:
"Love me tender" !!
***************************************************************
J'ai l'intention de vivre éternellement.
Pour le moment, tout se passe bien.
Revenir en haut
Phil
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 11 169
Localisation: VIENNE
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 5 Déc - 12:39 (2017)    Sujet du message: En proie au doute:THE BEGUILED 1971 versus THE BEGUILED 2017 Répondre en citant

jipé a écrit:



Petite anecdote sur le film de Coppolla:
A un moment, les filles chantent une chanson créée à l'époque de la Civil War qui s'appelle "Aura Lea".
L'air me disait quelque chose...et pour cause.
Presque un siècle plus tard, cette chanson populaire très bucolique a été ré-écrite avec des paroles
sans rapport avec l'originale et c'est un dénommé Elvis Presley qui la chantait dans son premier film:
"Love me tender" !!
Bravo car je n'avais pas du tout tilté! Okay
***************************************************************
"I just wanna say to the E Street Band: stay strong, remain emotionally open, stand together, and know that your millions of fans love you, and will always be grateful for what you’ve given us, whatever the future holds. I love you". SCOTT KEMPNER.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:54 (2017)    Sujet du message: En proie au doute:THE BEGUILED 1971 versus THE BEGUILED 2017

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Open All Night Index du Forum -> JUNGLELAND -> CINOCHE, THEÂTRE & SPECTACLES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com