Open All Night Forum Index

Open All Night
Bruce Springsteen

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Charlie Hebdo
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Post new topic   Reply to topic    Open All Night Forum Index -> JUNGLELAND -> LE BOUT DE GRAS
Previous topic :: Next topic  
Author Message
tehaut


Offline

Joined: 23 Jan 2012
Posts: 1,854
Localisation: Montreuil 93
Masculin

PostPosted: Wed 14 Jan - 19:15 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?

***************************************************************
Se peut-il rien de plus plaisant qu'un homme ait le droit de me tuer parce qu'il demeure au-delà de l'eau,
et que son prince à querelle avec le mien, quoique je n'en aie aucune avec lui...

Pascal.
Back to top
jersey state line
Administrateur

Offline

Joined: 15 Mar 2012
Posts: 3,484
Localisation: Eaubonne 95
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Thu 15 Jan - 15:35 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Pier wrote:
Pffffff
Plus un seul exemplaire à se mettre sous la dent !
Les deux buralistes de mon bled, sont plus habitués à se trouver en rupture de "valeurs actuelles"    Rolling Eyes



***************************************************************
"Beurai de lach, quand...las vacas manjaran de rasims" Proverbe occitan
Back to top
nanie


Offline

Joined: 12 Jul 2012
Posts: 575
Localisation: fresnes
Féminin Verseau (20jan-19fev) 羊 Chèvre

PostPosted: Fri 16 Jan - 10:18 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote




Tignous était notre ami.

Nous dédions cette chanson à sa famille et à toutes les victimes de ces terribles journées...

http://www.youtube.com/results?search_query=JeSuisCharlie
***************************************************************
From Small Things Big things one day come
Back to top
Phil
Administrateur

Offline

Joined: 02 Mar 2009
Posts: 11,523
Localisation: VIENNE
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sat 17 Jan - 08:24 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Il a fallait bien qu'il sorte du bois.....Francis Lalanne! La chanson? Une horreur!! Bref, Lalanne quoi!

***************************************************************
"I just wanna say to the E Street Band: stay strong, remain emotionally open, stand together, and know that your millions of fans love you, and will always be grateful for what you’ve given us, whatever the future holds. I love you". SCOTT KEMPNER.
Back to top
Phil
Administrateur

Offline

Joined: 02 Mar 2009
Posts: 11,523
Localisation: VIENNE
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sat 17 Jan - 08:43 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Très belle Une de Siné Hebdo:

***************************************************************
"I just wanna say to the E Street Band: stay strong, remain emotionally open, stand together, and know that your millions of fans love you, and will always be grateful for what you’ve given us, whatever the future holds. I love you". SCOTT KEMPNER.
Back to top
Phil
Administrateur

Offline

Joined: 02 Mar 2009
Posts: 11,523
Localisation: VIENNE
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sun 18 Jan - 10:52 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Très bon moment avec Nicolas BEDOS:

http://www.france2.fr/emissions/on-n-est-pas-couche/videos/NI_41049
***************************************************************
"I just wanna say to the E Street Band: stay strong, remain emotionally open, stand together, and know that your millions of fans love you, and will always be grateful for what you’ve given us, whatever the future holds. I love you". SCOTT KEMPNER.
Back to top
tehaut


Offline

Joined: 23 Jan 2012
Posts: 1,854
Localisation: Montreuil 93
Masculin

PostPosted: Mon 19 Jan - 20:27 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Celui-là, j'l'aime bien...



***************************************************************
Se peut-il rien de plus plaisant qu'un homme ait le droit de me tuer parce qu'il demeure au-delà de l'eau,
et que son prince à querelle avec le mien, quoique je n'en aie aucune avec lui...

Pascal.
Back to top
crazy janey


Offline

Joined: 04 Feb 2014
Posts: 43
Féminin

PostPosted: Sat 24 Jan - 12:20 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

A l'occasion de l'ouverture du festival du film indépendant de Sundance hier, son fondateur Robert Redford a promis de continuer à défendre à tout prix la liberté d'expression, en référence au récent attentat contre Charlie Hebdo en France.
http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20150123.AFP6241/sundance-s-ouvre-av…
Back to top
Pier
Administrateur

Offline

Joined: 26 Feb 2009
Posts: 5,037
Localisation: Lyon
Masculin

PostPosted: Sun 25 Jan - 12:56 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Frederic Formet chez Charline Vanhoenacker










et merde, voici le lien




https://www.youtube.com/watch?v=S-cHn7zZAZs

Back to top
Phil
Administrateur

Offline

Joined: 02 Mar 2009
Posts: 11,523
Localisation: VIENNE
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Fri 3 Apr - 12:00 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Du rififi chez Charlie......


Pour la refondation de « Charlie Hebdo »


Charlie Hebdo n’est plus cette publication suivie par quelques milliers de lecteurs fidèles, ce journal dont les nostalgiques reconnaissaient en avouant ne plus le lire : « Oui, j’ai lu Charlie quand j’étais jeune… » Devenu symbole mondial, Charlie Hebdo est désormais doté d’une identité inscrite dans la chair de son équipe dont les survivants ont tous choisi, après les attentats, de reprendre le flambeau hebdomadaire.
Chacun d’entre nous, au journal, mais aussi chaque lecteur se retrouve un peu propriétaire de l’esprit Charlie, un esprit de tolérance et de résistance que notre journal incarne malgré lui depuis le 7 janvier 2015. L’incroyable solidarité de tous, votre soutien massif nous rendent dépositaires, nous membres de Charlie, d’une charge symbolique exceptionnelle. Oui, nous sommes désormais un bien commun.
Charlie doit continuer, c’est pour nous une évidence, fidèle aux valeurs qui constituent son ADN, dans l’esprit de ses fondateurs et de ceux qui ont disparu : une place majeure accordée au dessin et à la caricature, une indépendance totale vis-à-vis des pouvoirs politiques et financiers, se traduisant par un actionnariat réservé aux salariés du journal, à l’exclusion de tout investisseur extérieur et de toute ressource publicitaire, défendant un modèle économique alternatif et dénonçant toutes les intolérances et les intégrismes divers et variés.
Nous vivons tous le deuil de nos amis et sommes chaque jour au côté des familles, dont nous tentons d’apaiser la douleur. Nous sommes encore sous le choc de la tuerie, mais avons fait le choix de nous reconstruire en rebâtissant Charlie, et de faire ainsi notre part du devoir de mémoire que nous avons vis-à-vis de nos camarades assassinés.
Lire aussi : Tensions à « Charlie Hebdo» sur le mode de gestion du journal
Pour vous, les millions de soutiens, les millions de lecteurs, nous devons continuer à nous battre. Rester fidèle à nos valeurs. Vous assurer de la plus grande transparence. Alors comment être à la hauteur de cette charge qui pèse sur nos épaules, nous qui avons failli mourir pour ce journal, nous dessinateurs, maquettistes, administratifs, webmaster, chroniqueurs, journalistes ? Comment échapper au poison des millions qui, par des chiffres de vente hors normes, mais aussi par les dons et les abonnements, sont tombés dans les poches de Charlie ? Comment continuer à fabriquer ce journal libre d’esprit que nous aimons tant, un journal satirique et fier des idées qu’il essaie de porter ?
Rester libre
En remettant à plat l’architecture de Charlie. En recourant à une forme de société coopérative, dont nous discutions en interne depuis des années, et qui se situe dans la droite ligne de l’économie sociale et solidaire que Charlie prône depuis toujours ; le journal doit abandonner le statut d’entreprise commerciale. En accordant à chacun d’entre nous le droit de prendre part, collectivement, aux décisions qui engagent le journal, sans en retirer de gains personnels : les parts sociales dévolues ne donneront aucun droit à dividendes, mais nous offriront la possibilité d’être impliqué dans la reconstruction de ce qui est pour nous aujourd’hui bien plus qu’un employeur.
En bloquant, comme nos camarades du Canard enchaîné, sous votre regard et par la volonté de tous les membres de Charlie, ces incroyables réserves financières qui doivent ne servir qu’à garantir la pérennité du titre à dix, vingt ou trente ans, en en affectant les fruits à la consolidation du titre, à l’apuration de ses dettes, à son développement et à sa nécessaire modernisation.
Nous n’avons aucune ambition personnelle, hormis celle de faire un journal toujours meilleur et de faire perdurer Charlie Hebdo. La cause que nous défendons n’est en rien financière, c’est une cause juste et morale. Or, nous assistons aujourd’hui à des prises de décision importantes pour le journal, souvent le fait d’avocats, dont les tenants et les aboutissants restent opaques. Nous entendons qu’une nouvelle formule se prépare, dont nous sommes exclus.
Nous ignorons tout de la fondation qui est en train d’être créée et souhaitons qu’elle soit l’émanation d’un projet mûrement réfléchi par l’ensemble du journal. Nous refusons que le journal, devenu une proie tentante, fasse l’objet de manipulations politiques et/ou financières, nous refusons qu’une poignée d’individus en prenne le contrôle, total ou partiel, dans le mépris absolu de ceux qui le fabriquent et de ceux qui le soutiennent. Surtout, nous refusons que ceux qui ont dit et écrit « Je suis Charlie » se réveillent demain matin avec la gueule de bois des illusions souillées, et constatent que leur confiance et leur attente ont été trahies.
La réorganisation du journal et l’œuvre de transparence sont un moyen de porter au mieux et tous ensemble le Charlie d’après le 7 janvier, un Charlie qui devrait donner envie de rire du pire plutôt que de s’y résigner, qui ne révérera aucun pouvoir, qui sera un journal fiable et enquêté, engagé et attentif aux nouvelles luttes politiques citoyennes, tout en accordant plus de place aux phénomènes culturels, littéraires et poétiques de notre siècle. C’est la seule façon de retrouver l’énergie, les idées, la légèreté, la capacité de créer et de nous projeter dans l’avenir.
Le collectif du journal Charlie Hebdo : Zineb El-Rhazoui, Simon Fieschi, Antonio Fischetti, Pascal Gros, Philippe Lançon, Laurent Léger, Luz, Mathieu Madénian, Catherine Meurisse, Patrick Pelloux, Martine Rousseaux, Jean-Baptiste Thoret, Sigolène Vinson, Jean-Luc Walet, Willem.
***************************************************************
"I just wanna say to the E Street Band: stay strong, remain emotionally open, stand together, and know that your millions of fans love you, and will always be grateful for what you’ve given us, whatever the future holds. I love you". SCOTT KEMPNER.
Back to top
Phil
Administrateur

Offline

Joined: 02 Mar 2009
Posts: 11,523
Localisation: VIENNE
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Tue 7 Apr - 18:58 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote


***************************************************************
"I just wanna say to the E Street Band: stay strong, remain emotionally open, stand together, and know that your millions of fans love you, and will always be grateful for what you’ve given us, whatever the future holds. I love you". SCOTT KEMPNER.
Back to top
Phil
Administrateur

Offline

Joined: 02 Mar 2009
Posts: 11,523
Localisation: VIENNE
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Tue 14 Apr - 09:25 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Je cherche mes mots concernant cet individu.......A y est, j'ai trouvé: "Connard"!



***************************************************************
"I just wanna say to the E Street Band: stay strong, remain emotionally open, stand together, and know that your millions of fans love you, and will always be grateful for what you’ve given us, whatever the future holds. I love you". SCOTT KEMPNER.
Back to top
tehaut


Offline

Joined: 23 Jan 2012
Posts: 1,854
Localisation: Montreuil 93
Masculin

PostPosted: Tue 14 Apr - 17:33 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

D'accord avec toi, Phil....
***************************************************************
Se peut-il rien de plus plaisant qu'un homme ait le droit de me tuer parce qu'il demeure au-delà de l'eau,
et que son prince à querelle avec le mien, quoique je n'en aie aucune avec lui...

Pascal.
Back to top
Chris
Administrateur

Offline

Joined: 02 Mar 2009
Posts: 14,256
Localisation: Villeurbanne
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

PostPosted: Wed 15 Apr - 11:47 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Phil wrote:
Je cherche mes mots concernant cet individu.......A y est, j'ai trouvé: "Connard"!





Et pourtant il ne s'appelle pas Bernard  Mr. Green


trêve de plaisanterie, ça fait quand même peur ce genre de propos   
***************************************************************
Back to top
Visit poster’s website
jipé


Offline

Joined: 10 Jan 2010
Posts: 1,293
Localisation: Bordeaux sud
Masculin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

PostPosted: Sun 26 Apr - 16:48 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

LES COUVERTURES AUXQUELLES VOUS AVEZ ÉCHAPPÉ !



***************************************************************
Le bonheur, c'est bien, mais ce n'est pas
ce qui m'a rendu le plus heureux.
Back to top
Phil
Administrateur

Offline

Joined: 02 Mar 2009
Posts: 11,523
Localisation: VIENNE
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Wed 6 May - 11:05 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Je me sens insulté!


Emmanuel Todd : "Le 11 janvier a été une imposture"Quatre mois après les manifestations post-attentats, l’historien et démographe Emmanuel Todd publie un livre réquisitoire contre une France pétrie de bonne conscience, qui a fait sécession de son monde populaire. Entretien coup de poing.
Sous les bons sentiments brandis, Todd fait parler les cartes et les statistiques pour comprendre la signification profonde de ce qui restera comme le plus important rassemblement de l’histoire moderne du pays. Et ce qu’il voit n’est pas destiné à plaire. Ce qu’il voit c’est un épisode de «fausse conscience» (Marx) d’une ampleur inouïe. Ce qu’il voit ce sont des millions de somnambules se précipiter derrière un Président escorté par tous les représentants de l’oligarchie mondiale, pour la défense du droit inconditionnel à piétiner Mahomet, «personnage central d’un groupe faible et discriminé». Ce qu’il voit c’est un mensonge d’unanimisme aussi, car ce jour-là, les milieux populaires n’étaient pas Charlie, les jeunes de banlieue, qu’ils fussent musulmans ou non, n’étaient pas Charlie, les ouvriers de province n’étaient pas Charlie.


« Lorsqu’on se réunit à 4 millions pour dire que caricaturer la religion des autres est un droit absolu - et même un devoir ! -, et lorsque ces autres sont les gens les plus faibles de la société, on est parfaitement libre de penser qu’on est dans le bien, dans le droit, qu’on est un grand pays formidable. Mais ce n’est pas le cas. (…) Un simple coup d’œil à de tels niveaux de mobilisation évoque une pure et simple imposture.»
 «Ce sont les régions les moins républicaines par le passé qui ont le plus manifesté pour la laïcité, avouez qu’il y a là quelque chose d’étrange.»
 «La "néo-République" est cet objet sociopolitique étrange qui continue à agiter les hochets grandioses de la liberté, de l’égalité, de la fraternité qui ont rendu la France célèbre dans le monde, alors qu’en fait notre pays est devenu inégalitaire, ultraconservateur et fermé.»
 «Ce qui m’inquiète n’est pas tant la poignée de déséquilibrés mentaux qui se réclament de l’Islam pour commettre des crimes, que les raisons pour lesquelles, en janvier dernier, une société est devenue totalement hystérique jusqu’à aller convoquer des gamins de 8 ans dans des commissariats de police.»
***************************************************************
"I just wanna say to the E Street Band: stay strong, remain emotionally open, stand together, and know that your millions of fans love you, and will always be grateful for what you’ve given us, whatever the future holds. I love you". SCOTT KEMPNER.
Back to top
jipé


Offline

Joined: 10 Jan 2010
Posts: 1,293
Localisation: Bordeaux sud
Masculin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

PostPosted: Sat 9 May - 07:30 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Un peu comme le jour où le syndicaliste courageux que j'admirais plus ou moins,
Lech Walesa, qui m'est apparu, une fois au pouvoir, comme un catho intégriste, antisémite et macho,
Todd redescend du tout petit piédestal où je le voyais...

Étrange impression que de voir quelqu'un qui n'a pas dit que des conneries par le passé
déraper de cette manière en faisant des déclarations qui sont plus ou moins des postures de provocations et pas grand chose de plus.
Il avait très bien parlé dans les années 70 de la probable chute de l'empire soviétique dans la décennie à venir.
Il avait dit aussi que la dette publique ne pouvait pas être remboursée et je pense qu'il avait absolument raison,
Bernard Maris disait la même chose.
Que beaucoup de gens qui ont défilé le 11/1 aient des idées assez floues de leur motif, c'est très probable.
La manière dont il décortique l'évènement a un fond de réalité, hélas, mais la formulation sent le désir de provocation.
Certaines réalités ne sont pas toutes bonnes à dire et surtout à décortiquer.
J'ai le souvenir d'une discussion avec un américain au sujet des vraies raisons de l'entrée en guerre des USA en 1941.
Il était horrifié qu'un français puisse penser ça ! Les américains s'étaient battus pour la liberté de l'Europe, point.
Et pourtant, Roosevelt avait compris que la bonne opération pour l'économie américaine était de faire la guerre
contre l'avis de l'opinion publique américaine....
C'est la raison pour laquelle, averti du mouvement de la flotte nippone vers Pearl Harbour, il a laissé faire,
en évacuant au prétexte de manoeuvres ses meilleurs bateaux
(ces manoeuvres n'avaient aucune ligne directrice et concernaient bizarrement tous les porte-avions)
en ne laissant à Pearl Harbour que des rogatons....
Alors, oui, je pense que le 11/1 a servi de récupération à beaucoup de courants de pensée pas très nets,
à usage politicien, mais ne le disons pas avec cette outrance et cette véhémence...
C'est une injure pour ceux qui l'ont fait sincèrement.
***************************************************************
Le bonheur, c'est bien, mais ce n'est pas
ce qui m'a rendu le plus heureux.
Back to top
Phil
Administrateur

Offline

Joined: 02 Mar 2009
Posts: 11,523
Localisation: VIENNE
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sat 9 May - 18:36 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Très bel édito de Macé Scaron dans Marianne:




Le livre d'Emmanuel Todd, sous le paravent fallacieux de la critique du "néorépublicanisme" et de ce qu'il nomme le "laïcisme radical", est une tentative assez inédite de délégitimer, de flétrir et de diffamer le 11 janvier 2015, ce sursaut citoyen et populaire. On a hâte de connaître le nom de son fournisseur...




S'il est vrai que l'on a les intellectuels que l'on mérite, la France de 2015 a de quoi s'inquiéter. Le péan entonné par la médiasphère à la gloire du nouveau libelle* d'Emmanuel Todd en est la preuve. Le grand chelem médiatique a été offert à ce « savant » qui nous explique, chiffres, courbes, diagrammes et cartes à l'appui, que défendre la République, c'est, somme toute, être raciste et n'avoir pour toute référence que les Maurras, Déroulède et Xavier Vallat du nationalisme intégral.
Incroyable, mais Todd a osé ! Il a trouvé cette idée brillante à la façon de ces enfants qui jouent dans le sable, déterrent une vieille godasse et la brandissent comme un trophée de guerre : le 11 janvier, nous étions venus spontanément dénoncer des assassinats et rendre hommage aux victimes, sans nous rendre compte, têtes en l'air que nous étions, que nous faisions du pétainisme. Nous pensions pour la plupart témoigner de notre chagrin, mais dans notre aveuglement émotif nous n'avions pas remarqué que nous étions en train de « mettre en danger les Français juifs en maltraitant les Français musulmans ».
Car c'est bien là le premier enseignement du discours de l'ami Todd : chers lecteurs, vous ne voyez pas ce que vous voyez, vous ne pensez pas ce que vous pensez. Chers lecteurs, vous êtes pareils au prisonnier de la Caverne de Platon, vos perceptions vous abusent, et vous prenez les ombres et les fumées sorties de votre imagination pour la réalité. Ce ne sont pas les djihadistes qui ont abattu en janvier 17 personnes de sang-froid, mais des « victimes ». Oui, vous avez bien lu : des victimes d'un système inique et retors, d'une France moisie et sûre d'elle-même autant que dominatrice. La France du « néorépublicanisme », « plus proche de Vichy dans son concept que de la IIIe République ». J'ignore son fournisseur, mais son cerveau en surchauffe produit des concepts en batterie. Passons rapidement sur le ton sentencieux et les formulations méprisantes dont il souhaite apparemment faire sa marque de fabrique, à en juger par sa prestation sur France Inter. Nous ne manquons pourtant pas en France de précieux ridicules, mais sa naïveté de croire qu'il prend la Bastille à chacune des sentences qu'il expectore relève assurément d'une adolescence prolongée au-delà du raisonnable. Passons sur la méthode sociologique un peu cavalière d'un homme pour qui le « terrain » ne ment pas mais qui, pour s'y aventurer, fait des pointes de ballerine. Aux fins de statuer sur l'« esprit Charlie », il s'est carrément délivré de la contrainte d'aller y voir de plus près puisqu'il avait « des copains dans la manifestation » du 11 janvier...
L'essentiel, sous le paravent fallacieux de la critique du « néorépublicanisme » et de ce qu'il nomme le « laïcisme radical », c'est la tentative assez inédite de délégitimer, de flétrir et de diffamer ce sursaut citoyen et populaire. Une tentative qu'il avait déjà esquissée dans un journal japonais et dont Marianne avait rendu compte, en février : « Il y a un grand écart entre ce qui se passe actuellement en France et ce que je pense, a-t-il déclaré. [...] Avant l'attentat, je critiquais les dessins satiriques de Charlie Hebdo. Je ne peux donc pas être d'accord avec la sanctification de cet hebdomadaire qui a publié des caricatures obscènes du prophète Mahomet », expliquait-il doctement.
Une tentative qui parvient aujourd'hui à son paroxysme d'efficacité puisque, sous sa plume, le 11 janvier n'a pas été un sursaut républicain marqué du sceau d'un unanimisme qu'il est légitime d'interroger, mais l'expression chimiquement pure de la « fausse conscience », une belle expression qu'Emmanuel Todd emprunte à Marx. Marx auquel il rêvait, jeune, de se mesurer. Mais, quarante ans après, le « dément-graphe » est plus proche de Groucho que de Karl. Faut-il en conclure que les victimes des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly étaient également la proie d'une « fausse conscience » ? Les suppliciés de Charlie Hebdo ont-ils ignoré jusqu'à leur dernier souffle qu'ils n'étaient, sous couvert d'irrévérence voltairienne, que les « collabos » d'une France crispée et étriquée, prise en otage par des classes moyennes autistes ? Et les clients de l'Hyper-Cacher de la porte de Vincennes, assassinés parce que juifs, ne seraient pas davantage tombés sous les balles de l'antisémitisme islamiste, puisque, à en croire Todd, tout s'explique(rait) par le social : « Les classes moyennes françaises, qui ne vont pas trop mal, lancent les minorités les unes contre les autres, c'est génial, c'est du billard. Les ouvriers de "souche" s'en prennent aux milieux populaires arabes, les jeunes Maghrébins s'en prennent aux juifs et réciproquement et, pendant ce temps, le système reste intact. » En retirant à ces hommes et à ces femmes la signification de leur mort, Todd ne fait pas que délirer, il commet une bien mauvaise action.
Entendez, chers lecteurs : vous ne pensez pas le temps long comme notre anthropologue qui se croit disciple de Fernand Braudel quand il n'est que l'élève de Fernandel. Heureusement, le Pr Todd est là pour vous faire découvrir l'étendue de votre aliénation avec sa lanterne magique. L'émotion - plus que l'esprit - du 11 janvier qui a gonflé les manifestations dans tant de villes de France (Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Rennes, Grenoble, Montpellier...) ne serait pas non plus la preuve d'un sursaut populaire en faveur des valeurs républicaines et égalitaires, mais d'une résurgence de leur antithèse : le catholicisme pétainiste. Passons sur le fait que Paris et l'Ile-de-France, bastion du « système égalitaire » décrit par l'auteur dans des travaux antérieurs sur les systèmes anthropologiques, ont défilé en masse. L'essentiel, dans ce jeu de bonneteau pseudo-scientifique, c'est d'accréditer à toute force et par tous les moyens la thèse d'un « retour du refoulé réactionnaire » : ce n'est pas la France de l'égalité et de la fraternité qui serait descendue dans la rue, mais celle, revancharde et aigre, de l'inégalité et du préjugé raciste. Au passage, Todd montre qu'il n'est jamais interdit de changer totalement de braquet interprétatif : on se souvient du rôle central joué dans sa théorie par ce qu'il nommait le « catholicisme zombie ». Même déchristianisés, même éloignés de toute pratique régulière, nous enseignait-il, beaucoup de catholiques, affirmait le Todd d'hier, étaient restés fidèles à un corps de doctrine et à un système de valeurs qui ont aidé au triomphe des valeurs universalistes et égalitaires portées par la République. Pour le Todd dernier cri, c'est l'inverse : la mobilisation « Je suis Charlie » serait issue « de la France périphérique, l'Ouest, le Massif central, Rhône-Alpes, ou la Lorraine, ces régions les moins républicaines qui ont le plus manifesté pour la laïcité, ces bastions ex-catholiques où on a le plus manifesté pour le droit au blasphème, ces régions qui ont résisté à la Révolution avec une imprégnation catholique restée très forte ». D'où cette assertion : « La France aux commandes (celle de « Je suis Charlie »), c'est celle qui a été antidreyfusarde, catholique, vichyste ». C'est bien simple, dans l'univers magique d'Emmanuel Todd, vous ne comprenez pas ce que vous croyez comprendre. Les hérauts de l'esprit Charlie sont les descendants des Chouans, et ils n'ont pas rejeté l'abjection islamiste, comme ils l'imaginent, mais l'altérité musulmane.
Le plus déconcertant, dans le livre déroutant et brouillon de Todd, c'est bien sûr sa façon de plaider pour un « accommodement » de la France « avec l'islam » sur une base totalement déréalisée. D'abord, il essentialise « les musulmans » après avoir condamné cette même essentialisation : il n'y a pour lui qu'un modèle de famille musulmane, sans doute puise-t-il son information auprès de « copains » germanopratins. N'importe quel étudiant en sociologie s'avise qu'il y a nombre de variétés de la pratique de l'islam et que les divisions des musulmans sont l'enjeu d'un islam républicain à favoriser, contre les surenchères identitaristes et antirépublicaines des différentes variantes de la mouvance islamiste. Ensuite, malgré la précision chiffrée dont il se fait une gloire, Todd n'hésite pas à affirmer du haut de sa chaire d'expert en expertologie que l'on « observe des taux de mariages mixtes extrêmement élevés » ; ce que l'on enregistre, au contraire, depuis quelques années, c'est un recul des mariages mixtes et une remontée de l'endogamie musulmane par contraste avec la période de fort métissage des années 60 à 80.
Ce délire nous vaut cette embardée nauséeuse sur Alain Finkielkraut qui « nous fournit l'exemple d'un idéologue, lui-même d'origine juive polonaise, toujours prompt à détecter la dimension "arabe" ou "noire" de nos problèmes sociaux, mais qui n'a pas fait le grand saut dans le mariage mixte ». Avec l'obsession d'un Javert identitaire, Todd traque l'origine religieuse pour mieux assigner à résidence ses adversaires idéologiques du moment. Vous preniez Todd pour un républicain progressiste ? Erreur, il raisonne avec les catégories d'un déterministe fou, d'un identitariste déchaîné. Impossible, pour lui, d'imaginer qu'un homme s'éloigne ou s'émancipe du système familial dont il est issu. Hollande ? Fils d'un catholique d'extrême droite. Valls ? Le produit d'un des hauts lieux du différentialisme ibérique. Avec une telle grille d'analyse, Todd concourt pour être le Henry Coston de la sociologie française.
Enfin, comble du délire logique, il donne à son application des « systèmes anthropologiques » la rigidité d'une loi d'airain : la majorité de la population est toujours sous l'emprise de « systèmes anthropologiques latents » (son fameux système binaire familles catholiques ou égalitaires, ouvertes ou fermées), systèmes anciennement liés à des terroirs alors que les gens sont très mobiles depuis plus d'un demi-siècle et que les successions ne se règlent plus depuis longtemps selon les systèmes pré-code civil. Il incarcère le comportement de tout le monde dans cet héritage anthropologique (l'origine ne ment pas) ancien sauf... les immigrés qui en sont ontologiquement libérés et immédiatement aptes à se baigner dans le creuset républicain dont les catholiques zombies n'ont toujours pas atteint le rebord...
On pourrait voir dans cette crapulerie éditoriale, l'expression paroxystique de ce mal de la décennie qu'est, dans le domaine du débat intellectuel, le conformisme de l'anticonformisme. On sait, en effet, aujourd'hui à quelles absurdités, à quelles apories, à quelles folies peuvent conduire la volonté de s'installer à l'enseigne de la rébellion en peau de lapin, l'ambition d'obtenir un pas-de-porte éditorial pour révolté en goguette. Cette démarche qui transforme tout honorable universitaire en publiciste frénétique est, certes, ancienne mais on sait aussi combien ces postures et ces impostures portées par l'air du temps sont prisées par une économie médiatique assoiffée de buzz et de provocs à obsolescence programmée. A chaque fois, les artifices sont identiques : dans un premier temps, le mutin clame qu'il est victime d'une censure d'autant plus insidieuse que ses interlocuteurs ont l'audace inouïe de lui poser des questions et non pas de lui laisser dérouler tranquillement son monologue comme la liste de Leporello ; puis, dans un second temps, il construit un mur qui n'existe pas (ennemis, situations, contexte...) pour faire rebondir sa petite chistera conceptuelle et faire résonner son indignation, quelle audace ! Quel délice ! Quelle consécration !
Autrefois, au début des années 2000 - une éternité pour la temporalité sarkoziste -, la droite tenait le haut du pavé de la sédition tendance comme la jeunesse dorée du Directoire. Ils ont étonné, détonné, égayé, amusé la galerie et, maintenant que la gauche est une communauté réduite aux aguets, la société du spectacle réclame de nouvelles têtes, de nouveaux acteurs, de nouveaux textes. Selon l'économie médiatique, toujours, les mal-pensants d'hier seraient devenus les bien-pensants d'aujourd'hui. Tournez, manège. Vous avez aimé le feuilleton de la droite identitaire ? Vous devrez aimer le carnaval de la gauche anti-Charlie avec toujours le même mot d'ordre : « Faut que ça saigne ! », ou la mythologie du catch, aurait dit Roland Barthes. C'est en tout cas sur ce glissement d'époque que surfe le petit esquif toddien : terminé, le cabotage le long des rivages arides du savoir et des études, le vent de la griserie idéologique gonfle les voiles du canot de notre petit mousse, trop occupé par le rôle exorbitant qu'il s'est assigné à lui-même, qui se sent, d'un coup, l'âme d'un capitaine pour tenter la grande traversée. La fonction de l'intellectuel n'a rien à gagner de ces hyperboles et de ces caricatures. Ce dont notre temps a besoin pour desserrer l'étau des conformismes politiques, sociaux, économiques, c'est de réinventer l'exercice de l'esprit critique, quitte à douter de tout, y compris de son propre doute, mais cette réinvention elle-même se fourvoie quand elle prend la forme farcesque d'un remake des anciennes radicalités. La preuve ? Pauvre Emmanuel Todd, avec le sérieux compassé qu'affectent ceux qui racontent n'importe quoi, persuadé qu'il fait la course en tête avec le théoricien de l'hypothèse communiste Alain Badiou, alors qu'il est resté dans les starting-blocks aux côtés d'Aymeric Caron. Le problème est qu'à force d'être dans la cabriole idéologique on prend le risque de retomber loin de son trampoline. Très loin. C'est chose faite avec ce livre.
* Qui est Charlie ? Sociologie d'une crise religieuse, d'Emmanuel Todd, Seuil, 250 p., 18 €.
***************************************************************
"I just wanna say to the E Street Band: stay strong, remain emotionally open, stand together, and know that your millions of fans love you, and will always be grateful for what you’ve given us, whatever the future holds. I love you". SCOTT KEMPNER.
Back to top
Chris
Administrateur

Offline

Joined: 02 Mar 2009
Posts: 14,256
Localisation: Villeurbanne
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

PostPosted: Sun 10 May - 17:58 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

une réaction intéressante dans le Nouvel Obs  :  


http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1366146-emmanuel-todd-egotrip-et-s…


  
***************************************************************
Back to top
Visit poster’s website
Phil
Administrateur

Offline

Joined: 02 Mar 2009
Posts: 11,523
Localisation: VIENNE
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sun 10 May - 18:09 (2015)    Post subject: Charlie Hebdo Reply with quote

Chris wrote:

une réaction intéressante dans le Nouvel Obs  :  


http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1366146-emmanuel-todd-egotrip-et-s…


  

Excellent!
***************************************************************
"I just wanna say to the E Street Band: stay strong, remain emotionally open, stand together, and know that your millions of fans love you, and will always be grateful for what you’ve given us, whatever the future holds. I love you". SCOTT KEMPNER.
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 03:07 (2019)    Post subject: Charlie Hebdo

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Open All Night Forum Index -> JUNGLELAND -> LE BOUT DE GRAS All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 5 of 7

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group